Wiki Rath www.wiki-rath.org on behalf of Dr. Matthias Rath and the Dr. Rath Health Foundation

Wikipédia

Une soi-disant "Encyclopédie gratuite" contrôlée par des groupes d'intérêt particuliers

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Présentation de "MastCell"

Dès ses toutes premières publications en août 2006, "MastCell" a clairement affiché que son intérêt premier et sa principale banque de données étaient la pratique de la médecine orientée vers la pharmacie.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Consolider le statu quo

Wikipédia : Un accès gratuit à toutes les connaissances humaines ou seulement un autre moyen de consolider le statu quo?

Pour en savoir plus, cliquez ici.

La connexion Soros

L'un des partisans les plus importants de la Wikimedia Fondation est le soi-disant "Open Society Institute" (Institut pour une Société ouverte), fondé par George Soros, président du Soros Fund Management LLC.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Jimmy Wales

Quel que soit l'embarras ressenti par Jimmy Wales lorsqu'il est interrogé à propos de ses tentatives controversées pour réécrire le passé et se dépeindre en tant que seul fondateur de Wikipédia, il doit sans doute perdre toute importance par rapport à l'humiliation publique dont il a souffert en 2008 suite à la fin de sa liaison avec l'experte d'un jour de Fox News Rachel Marsden.

Après avoir utilisé Wikipédia pour annoncer sa rupture avec Marsden, la réputation de Wales en matière de probité financière a été remise en question publiquement par des posts sur le blog de l'ancien employé de Wikimedia Foundation Danny Wool et d'autres, qui ont prétendu que Wales avait utilisé de manière abusive et sans compter les fonds de l'organisation pour son propre divertissement.

Apparemment, tandis que les donateurs bien-pensant de la Wikimedia Foundation croyaient que leur argent durement gagné était dépensé pour payer des serveurs, des hébergements et de la bande passante, Wales aurait présenté des demandes de frais qui incluaient une visite dans un salon de massage à Moscou et $650 pour deux bouteilles de vin en Floride.

N'étant pas elle-même étrangère à la controverse, pendant ce temps, Rachel Marsden a été décrite par l'entrepreneur du domaine de la technologie Ian Bell comme étant « seulement légèrement à droite de Hitler ». Canadienne de naissance, Marsden est tristement célèbre pour ses fanfaronnades selon lesquelles elle aurait participé à des réunions et donné un feed-back sur sa stratégie à l'ancien conseiller en chef de George W. Bush, Karl Rove, un homme qui, avec d'autres acteurs clés de l'administration Bush, est responsable de souffrances humaines massives et d'innombrables morts en Irak et en Afghanistan, de torture, de suppression des libertés civiles et bien plus encore.

Par conséquent, nous espérons que ce ne sont pas ses opinions politiques qui ont attiré Wales.

Mais nous digressons.

Dans un e-mail de révélation cité en mars 2008 dans le journal USA Today, Florence Nibart-Devouard, qui était à l'époque présidente du Conseil d'administration de la Wikimedia Foundation, décrivait notamment Wales comme une personne qui « essaie constamment de réécrire le passé ».

Si nous pouvons penser que Florence avait sans doute raison, nous la soupçonnons d'avoir peut-être oublié de mentionner certaines autres choses que Wales a apparemment réécrites également. Par exemple, pendant sa liaison avec Marsden, Wales lui aurait dit qu'il « ferait pression sur un comité de Wikipédia pour que son entrée dans l'encyclopédie soit conforme à ses désirs ».

Cela n'est-il pas contraire aux règles de Wikipédia sur les conflits d'intérêt et l'adoption d'un point de vue neutre?

Ou bien les règles de Wikipédia ne s'appliquent-elles pas à Jimmy Wales? Étant donné les preuves croissantes que les faits ne sont pas les bienvenus sur Wikipédia, nous ne pouvons que supposer que non.